Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

01/09/2017 Informations générales

Amélioration de la santé des bébés nés prématurément

L’INSERM vient de rendre publics les derniers résultats de l’enquête EPIPAGE-2, étude nationale pour mieux connaître le devenir des enfants prématurés. Lancée en 2011, elle se concentre sur les enfants nés avant 35 SA, qui seront suivis de la naissance jusqu’à l’âge de 12 ans.

Cette étude révèle qu’en 20 ans, on constate une nette amélioration de la survie des enfants nés prématurément : à 2 ans, 52% des enfants nés entre 22 et 26 semaines de grossesse, 93% de ceux nés entre 27 et 31 semaines et 99% de ceux nés entre 32 et 34 semaines ont survécu.

On observe également une diminution de moitié des séquelles cérébrales à l’âge de 2 ans. Ainsi, la survie sans séquelles motrices ou sensorielles sévères a augmenté dans toutes les tranches de termes de naissance, en particulier pour les plus immatures. Avant 7 mois de grossesse, elle était de 74.5% en 1997 et elle est de 80.5% en 2011.

En revanche, la survie générale et surtout sans déficience ne s’est que peu améliorée chez les enfants nés avant 5 mois de grossesse (25 semaines d’aménorrhée).

Pour plus d’informations : http://presse.inserm.fr/suivi-a-2-ans-les-enfants-nes-prematurement-survivent-mieux-et-sont-en-meilleure-sante-quil-y-a-20-ans/29241/