Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

La formation

Comment devenir sage-femme en France ?

En France, les études de sage-femme, accessibles après l’obtention du baccalauréat, durent 5 ans et se composent de :
– la Première Année commune aux Etudes de Santé (PACES),
– quatre années d’études au sein d’une école de sages-femmes.

La Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES)

La PACES est une année d’études effectuée au sein d’une des 36 universités qui proposent des filières de santé. Elle permet d’accéder à la deuxième année de différentes filières de santé que sont la médecine, la pharmacie, l’odontologie et la maïeutique (sage-femme), mais aussi certaines filières paramédicales dans certaines villes.

Un arrêté conjoint des ministères chargés de la santé et de l’enseignement supérieur détermine chaque année le nombre de candidats admis dans les écoles de sages-femmes ainsi que la répartition du nombre de places entre les universités. C’est ce qu’on appelle plus communément le « numerus clausus ».

Pour s’inscrire en PACES, il suffit d’être titulaire d’un baccalauréat, d’un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) ou d’un diplôme français ou étranger équivalent au baccalauréat.

L’organisation générale de la PACES est définie par l’arrêté du 28 octobre 2009. L’année de PACES est structurée en deux semestres et comporte notamment des unités d’enseignement communes aux quatre filières de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de sage-femme.

A l’issue des épreuves organisées à la fin de la PACES, peuvent être admis dans une école de sages-femmes les étudiants figurant « en rang utile » sur la liste de classement établie par l’université concernée.

Le déroulement de la formation des étudiants sages-femmes

Les étudiants admis à poursuivre leurs études de sages-femmes à l’issue de la PACES peuvent suivre leur formation au sein d’une des 35 écoles de sages-femmes.

La formation au sein des écoles de sages-femmes se compose de 2 cycles d’études.

1) Le Premier Cycle (ou DFGSMa)

D’une durée de 3 ans, il confère le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa) obtenu à l’issue des 3 premières années d’études : la PACES*, la 2ème année DFGSMa2 et la 3ème DFGSMa3.

*Bien que dispensée à l’université, et non au sein des écoles de sages-femmes, la PACES est considérée comme la première année du Premier cycle.

La 2ème année (DFGSMa 2) et la 3ème année (DFGSMa 3) alternent enseignements théoriques et pratiques et permettent aux étudiants sages-femmes d’acquérir les bases de la physiologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique.

L’arrêté du 19 juillet 2011 confère le grade de Licence aux Diplômes de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa) délivrés à compter de la fin de l’année universitaire 2012-2013.

2) Le Deuxième Cycle (ou DFASMa)

Composé de 2 années d’études (DFASMa1 et DFASMa2), le deuxième cycle confère aux étudiants sages-femmes le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa).

Les 4ème année (DFASMa 1) et 5ème année (DFASMa2) allient également enseignements théoriques et pratiques.
Elle sont consacrées à l’apprentissage du diagnostic et à la connaissance de la pathologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique.
Les étudiants sages-femmes suivent en outre des modules relatifs à la contraception, l’échographie, l’Aide médicale à la procréation, et bien d’autres…

A l’issue de la 5ème année, il est délivré aux titulaires du DFASMa le diplôme d’état de sage-femme.
Ce titre de formation est obligatoire pour pouvoir exercer la profession de sage-femme.

Afin de mettre en conformité les études de santé avec le processus de Bologne LMD (Licence-Master-Doctorat), le décret du 15 décembre 2014 permet désormais aux titulaires d’un diplôme d’Etat de sage-femme obtenu à compter de l’année universitaire 2014-2015 d’acquérir le grade universitaire de master de plein droit.

Les sages-femmes diplômées d’Etat ayant suivi leur formation initiale antérieurement à l’année universitaire 2014-2015 peuvent effectuer une demande afin de tenter d’obtenir le grade de master par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).