Recherche par mots clés

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Recherche par mots clés

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
06/12/2016 12 Propositions

Proposition n°1

Mettre en œuvre les premiers États généraux de la santé génésique des femmes

Parmi les 12 propositions contenues dans son Livre blanc, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes lance un appel aux candidats à l’élection présidentielle de 2017 et propose de mettre en œuvre les premiers « États généraux de la santé génésique des femmes ».

Engagées en faveur de la santé des femmes et des nouveau-nés, les sages-femmes sont particulièrement concernées par les choix politiques relatifs à la santé publique et à la prévention.

L’extension des compétences des sages-femmes, prévue par la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, en matière d’amélioration de l’accès à l’IVG, de pratique des vaccinations et de prescription des substituts nicotiniques, correspond à la pratique d’un métier qui évolue, faisant des sages-femmes des partenaires indispensables pour la santé des femmes et de leurs enfants.

Afin de répondre aux enjeux économiques, sociaux et technologiques auxquels la profession se trouve confrontée, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes lance un appel aux pouvoirs publics et propose de mettre en œuvre les premiers « États généraux de la santé génésique des femmes ».

L’organisation de ces premiers États généraux a vocation à rassembler l’ensemble des acteurs du monde de la santé autour d’un objectif commun : améliorer la prise en charge des femmes par les professionnels de santé tout au long de leur vie.

Les sages-femmes, et tous les professionnels de santé engagés en faveur de la santé des femmes, ont un rôle majeur à jouer dans ce cadre. De plus, la diversité des acteurs amenés à intervenir et à contribuer aux échanges doit permettre de dresser les principaux constats, d’identifier les problématiques et d’apporter des réponses aux besoins en santé des femmes.

Pour assurer une réussite totale de ce projet fédérateur, les « États généraux de la santé génésique des femmes » devront nécessairement être instaurés à l’initiative et avec le soutien des institutions publiques, afin de donner une concrétisation législative et politique des propositions qui émergeront à l’issue des travaux, réflexions et échanges entre toutes les parties prenantes.

Consultez et téléchargez les propositions du Conseil national de l’Ordre des sages-femmes.