Recherche par mots clés

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Recherche par mots clés

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
10/03/2022 Informations générales

Evolution de l’exercice des sages-femmes

EXTENSION DES COMPETENCES AU DEPISTAGE ET AU TRAITEMENT DES IST CHEZ LES FEMMES ET LEURS PARTENAIRES ET ACTUALISATION DE LA LISTE DES MEDICAMENTS ET DES DISPOSITIFS MEDICAUX

La liste de médicaments et des dispositifs médicaux que peuvent prescrire les sages-femmes a été modifiée et actualisée par un décret publié au Journal Officiel du 6 mars 2022. Dans le même temps, le ministère des solidarités et de la santé a publié la liste des IST que les sages-femmes peuvent dépister et traiter chez la femme et leur partenaire. Cette publication conjointe renforce ainsi l’action des sages-femmes en gynécologie et étend leur rôle avec la prise en charge des partenaires.

La liste actualisée des médicaments complète l’arsenal thérapeutique indispensable et nécessaire dans le cadre de la gynécologie de prévention. Elle donne aux sages-femmes la possibilité de traiter les cystites hors grossesse, certaines IST chez les femmes et leurs partenaires, les vaginoses et les primo-infections herpétique mais aussi de prescrire les topiques vaginaux œstrogène et progestatifs.
Enfin, cette liste représente également une avancée pour la prise en charge de la douleur notamment dans le contexte des dysménorrhées primaires ou de pose d’implant.
Toutefois, on peut regretter que les demandes du CNOSF concernant notamment le nouveau-né n’aient pas été retenues

EXTENSION DES COMPETENCES DES SAGES-FEMMES PAR LA PUBLICATION DE LA LISTE DES IST POUVANT ETRE DEPISTEES ET/OU TRAITES CHEZ LA FEMME ET SON PARTENAIRE

Le 5 mars, le ministère des solidarités a publié un décret listant les IST pouvant être dépistées et/ ou traitées chez la femme et son partenaire par les sages-femmes. Pris en application de la loi « Rist », ce décret étend la compétence des sages-femmes au dépistage et au traitement des IST chez les partenaires des femmes qu’elles prennent en charge.

De plus, ce décret permet en conséquence l’extension des traitements prescriptibles par les sages-femmes hors grossesse que l’on retrouve dans la nouvelle liste des médicaments. Désormais, la profession peut ainsi prescrire des antibiotiques dans le cadre de la gynécologie de prévention des femmes mais aussi aux hommes.

MODIFICATION DE LA LISTE DES MEDICAMENTS ET DES DISPOSITIFS MEDICAUX POUVANT ETRE PRESCRITS PAR LES SAGES-FEMMES

Le décret n°2022-325 du 5 mars 2022 abroge l’ancienne liste des médicaments qui pouvaient être prescrits par les sages-femmes et fixe désormais dans un même texte la liste des médicaments et des dispositifs prescriptibles par les sages-femmes.
Cette nouvelle liste unique en application de la « Loi Rist » prend la forme d’un décret qui devra être actualisé dès la mise sur le marché d’un nouveau médicament entrant dans le champ de la pratique des sages-femmes et sans avis de l’ANSM.

Si toutes les demandes de modifications proposées par le CNOSF n’ont pas été retenues, cette nouvelle liste présente donc de grandes avancées dans le cadre de la gynécologie de prévention.

LISTE DES VACCINATIONS QUE LES SAGES-FEMMES SONT AUTORISEES A PRESCRIRE ET A PRATIQUER

En raison de l’abrogation de l’arrêté définissant la liste des médicaments, l’arrêté de 2016 fixant la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer a également été abrogé et remplacé par l’arrêté du 1er mars 2022.

Cette liste des vaccinations aujourd’hui identique à la précédente sera amenée à évoluer suite à plusieurs avis HAS.