Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

28/04/2020 Communiqués de presse

Sages-femmes : les premiers axes pour le déconfinement

A ce jour, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes (CNOSF) en liaison avec les autorités sanitaires recommande toujours aux sages-femmes libérales de maintenir leurs cabinets ouverts, de limiter leur activité en présentiel aux consultations essentielles et de reporter les activités non urgentes.

Depuis le début de la crise sanitaire, les sages-femmes se sont organisées au mieux et ont su être extrêmement réactives afin de garantir aux femmes enceintes et à leur famille le meilleur accompagnement possible. Le CNOSF souhaite saluer l’esprit de responsabilité de la profession et l’engagement dont elle a fait preuve pour assurer la continuité des soins.

A partir du 11 mai prochain, le déconfinement progressif va instaurer une nouvelle organisation, notamment dans les cabinets libéraux. Afin de répondre au mieux à cette nouvelle phase cruciale dans la gestion de l’épidémie, des informations pratiques pour faciliter le maintien et la reprise des activités seront prochainement transmises à la profession. L’Ordre des sages-femmes émet également les propositions suivantes, essentielles au bon déroulement du déconfinement :
– Garantir la mise à disposition d’équipements de protection (masques…) aux sages-femmes et au grand public
– Maintenir le remboursement des actes de télémédecine effectuées par une sage-femme au-delà du 11 mai
– Favoriser la reprise du PRADO (accompagnement des femmes à leur sortie de maternité) et veiller à la mise en place de dispositifs de coordination dans les territoires
– Permettre aux sages-femmes de prescrire, à compter du 11 mai, des tests de dépistage du Covid19 aux femmes enceintes et à leur entourage s’ils constatent des symptômes cliniques lors des visites à domicile ou des rendez-vous au cabinet.
– Publier les décrets issus de la loi du 24 juillet 2019 permettant aux sages-femmes de vacciner les nourrissons.

Ces propositions doivent permettre de répondre à deux axes prioritaires : le dispositif de déconfinement doit s’appuyer sur les professionnels de santé de terrain et notamment les sages-femmes mais doit avant tout garantir la continuité et la reprise des soins.

La périnatalité et le suivi gynécologique demeurent des priorités et des schémas effectifs doivent être mis en place sur l’ensemble du territoire : les sages-femmes sauront répondre présentes pour assurer la santé des femmes et des nouveau-nés durant cette phase critique.