Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

04/07/2017 Communiqués de presse

Vaccination : le CNOSF en faveur d’une extension chez l’enfant et d’une obligation pour les professionnels de santé

Alors que la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et de nombreuses sociétés médicales et scientifiques se sont récemment positionnées en faveur de l’extension de l’obligation vaccinale chez l’enfant, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes souhaite également y apporter son soutien.

Au terme de plusieurs mois de travaux, la Conférence nationale sur la vaccination avait en effet conclu qu’au regard de la perte de confiance et de la baisse de la couverture vaccinale, il était nécessaire de réaffirmer le bien-fondé de la vaccination en élargissant de façon temporaire l’obligation vaccinale chez l’enfant.

Cette démarche doit, bien entendu, s’accompagner d’une sensibilisation et d’une information afin de lever le climat de défiance à l’encontre de la vaccination.

Par ailleurs, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes estime que la vaccination – notamment contre la grippe et la coqueluche – devrait également être obligatoire pour les sages-femmes.

En effet, ces professionnels sont en contact quasi quotidien avec des femmes enceintes et des nouveau-nés, des publics particulièrement sensibles à certaines infections. Ainsi, les sages-femmes peuvent être vecteurs d’infections qui peuvent s’avérer dramatiques : la grippe chez une femme enceinte peut entraîner l’arrêt de la grossesse tandis que la coqueluche provoque des décès chez les nouveau-nés.

Alors que les sages-femmes viennent d’acquérir des compétences leur autorisant à vacciner l’entourage de la femme enceinte et du nouveau-né, le Conseil national estime qu’il est logique et cohérent que ces professionnels soient eux-mêmes vaccinés.