VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : place des sages-femmes dans la stratégie vaccinale

Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

05/03/2021 Informations professionnelles

VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : place des sages-femmes dans la stratégie vaccinale

La publication d’un décret ce 5 mars au journal officiel autorise désormais les sages-femmes (et les pharmaciens) à prescrire et à administrer le vaccin contre la COVID-19 dans un cadre dérogatoire aux compétences vaccinales de la profession définies à L. 4151-2 du code de la santé publique.

Ce cadre dérogatoire concerne l’ensemble des vaccins contre la COVID autorisés à ce jour.

Ainsi, ce cadre dérogatoire permet aux sages-femmes :

• D’une part, d’ADMINISTRER le vaccin à toute personne (y compris les hommes) sauf exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.

D’autre part, de PRESCRIRE le vaccin aux femmes et à l’entourage de la femme enceinte et de l’enfant pendant la période postnatale (8 semaines qui suivent l’accouchement) à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.

Toutefois, pour le moment, aucun dispositif ne précise les conditions de rémunération et de cotation. Des textes spécifiques devraient être prochainement publiés. Nous vous en informerons dès que possible.

Il est important de rappeler que la stratégie vaccinale repose sur une priorisation des publics définie par le ministre de la santé que vous pouvez retrouver sur ce lien. Il est important de noter que les femmes enceintes ne sont à ce stade pas définies comme un public prioritaire. Toutefois, la HAS a rappelé que l’administration des vaccins contre la Covid-19 chez la femme enceinte n’est pas contre-indiquée et doit être envisagée pour celles présentant des comorbidités.